La Loi Énergie et Climat une opportunité pour VALECOM

La Loi Énergie et Climat du 8 novembre 2019 vise à répondre à l’urgence écologique et climatique. Elle inscrit cette urgence dans le code de l’énergie ainsi que l’objectif d’une neutralité carbone en 2050, en divisant les émissions de gaz à effet de serre par six au moins d’ici cette date.

L’hydrogène décarboné sera le carburant du futur et remplacera pas à pas tous les combustibles fossiles actuels. Une analyse ainsi qu’un résumé sur l’utilisation de l’hydrogène dans divers secteurs de l’économie publiés par AleaSoft https://aleasoft.com (site d’information sur les énergies renouvelables), témoignent de l’impact de ce gaz sur le secteur de l’énergie en tant que facteur clé de la transition écologique.

L’hydrogène est l’élément le plus abondant de l’univers. Il est utilisé comme intrant dans le raffinage du pétrole, la production d’ammoniac, de méthanol et la fabrication d’acier. La demande mondiale actuelle d’hydrogène dépasse les 70 millions de tonnes par an. La fourniture d’hydrogène aux utilisateurs industriels est désormais une activité importante dans le monde.

L’hydrogène comme forme de stockage d’énergie

Le stockage d’énergie est l’un des principaux défis auxquels le secteur sera confronté dans les années à venir. Les technologies de la batterie ont beaucoup évolué, mais le problème du stockage à long terme de cette dernière est encore trop peu écologique. Dans le contexte écologique actuel, la solution l’hydrogène pourrait être très utile. Non seulement en raison de sa capacité à pouvoir être stocké sur de longues périodes, mais aussi parce qu’il sera beaucoup plus facile à manipuler, de par son poids et la densité d’énergie des réservoirs d’hydrogène comprimé, plus élevée que celle des batteries lithium-ion.

L’hydrogène dans le secteur des transports

Le secteur des transports est probablement le domaine où l’hydrogène s’impose plus efficacement. Les voitures électriques à pile à combustible à hydrogène (FCEV) réduiraient la pollution atmosphérique locale de façon notable car, comme les voitures à batterie électrique (BEV), elles n’ont aucune émission de gaz polluants.

Une opportunité pour VALECOM

La production des Syngaz (riche en hydrogène et en méthane) par pyrogazeification des ressources locales, activité phare de VALECOM, laisse présager un avenir dans la production d’hydrogène renouvelable et décarboné en Martinique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s